MireCinéma expérimental & image en mouvement+33 (0)2 40 89 78 07
info@mire-exp.org

Turbulence d’ondes – performances cinématographiques et sonores

Une programmation qui célèbre l’énergie du vivant par la présence des corps, l’importance du geste et du rapport à la matière.

Que ce soit dans une attention concentrée ou dans le lâcher prise, on y trouvera des images bruyantes, du son qui fait naître des images et des objets qui font naître du son, des détournements de dispositifs, des explorations de l’espace à configuration variable, des ondes en interaction.

 


second star at FIPTSecond star – Scott Fitzpatrick (CAN)
1x 16mm
 

Second star est une performance sonore pour mécanique de l’image en mouvement. Du texte noir et blanc est imprimé au laser sur du film transparent 16mm assemblé en boucle et converti en rythme et notes par un projecteur film.
La tradition photographique est mise de côté en faveur de quelque chose qui n’investit ni l’abstraction ni la représentation, mais réimagine le potentiel d’une technologie obsolète.

Scott Fitzpatrick est un artiste de Winnipeg dont le travail filmique et vidéo a été projeté dans des festivals de cinéma underground et dans des lieux marginaux à l’international. Il a obtenu sa licence en cinéma à l’Université de Manitoba et a commencé  des expérimentations autour de l’image en mouvement « lo-fi » en 2010.

Récemment, il a reçu des prix pour ses films courts au WNDX Festival of Moving Image, Milwaukee Underground Film Festival, Onion City Experiment Film & Video Festival et au festival du Nouveau Cinéma et est le plus récent bénéficiaire du Manitoba Film Hothouse Award. En plus de produire son propre travail, Scott Fitzpatrick présente également le travail d’autres personnes par le biais du Winnipeg Underground Film Festival et d’Open City Cinema.

https://vimeo.com/artbarbarian


LEE PATTERSON ANTWERP 08 © Mark Rietveld (2)….Lee Patterson (GB)

L’enregistrement sonore comme forme d’entraînement auditif. Lee Patterson travaille la performance avec différents appareils et procédés. De la craie rocheuse aux ressorts, des noix en feu au métal vibrant, il joue avec des objets que certains pourraient considérer comme étant muets.

Installé à Prestwich (Manchester, UK), Lee Patterson travaille à l’international, notamment sur différentes plateformes radiophoniques, ainsi qu’en Angleterre (UK TV, BBC Radios 3,4,6, Resonance FM).
Il a collaboré avec de nombreux musiciens et cinéastes expérimentaux tels que Mika Vainio, Jennifer Walshe, Vanessa Rossetto, David Toop, Greg Pope, Luke Fowler…
Son travail s’articule autour d’une dualité entre différents éléments interdépendants les uns des autres. Questionnant la coexistence et l’évolution de son travail d’enregistrement – avec des microphones à contact et des hydrophones – avec son travail performatif.


Pending.haut01Pending – Bea Haut (GB)
film 16mm performance, N&B, 10 mins

Une boucle « vivante » de 30 m de film formée par le public, entraînée et jouée par le projecteur pour créer un film sympathique qui unit le public et l’artiste dans un acte de durée  et de suspension.

Bea Haut est une artiste travaillant principalement avec du film 16mm. Prenant la forme de sculptures, d’installations et de projections, sont travail se réfère à différents niveaux de perception du temps, de l’espace, et des actions.
Durant les années 90, elle a travaillé avec le collectif d’artiste Loophole Cinema. Plus récemment, elle a travaillé en tant que programmatrice pour Analogue Recurring, un évènement de projection de films 16mm créant un espace informel d’expérimentation et projection de film, montrant et développant des idées autour de sa matérialité.
Elle est cofondatrice de Film in Process, un service géré par des artistes pour l’utilisation du film 16mm noir et blanc, proposant également des workshops dans l’idée du DIY.

https://beahaut.com


Decomposed Landscapes Visual: Lichun Tseng   |  Sound: Ji Youn Kang  (NL)

Performance, 8x projecteurs 16mm, 2 boucleurs

Un parcours de transformation dans la luminosité et l’obscurité, reflété par un paysage en recomposition et décomposition, se construisant et se déconstruisant par nature. Une quête et recherche des changements, des moments, du temps et de l’espace. Le son qui accompagne la projection en temps réel accentue ces particularités aussi par sa propre transformation, entre son pur et noise, son analogique et digital, produit en direct et manipulé, créant un espace en profondeur en perpétuel changement, fluctuant avec les éléments visuels.

Lichun Tseng est une artiste, cinéaste Taïwanaise vivant à Rotterdam. Dans son travail, elle s’intéresse à la recherche d’expériences liées à certaines dimensions de la vie, à la saisie de sa plénitude; dans laquelle exploration et contemplation réflexive sont de puissants moteurs mentaux.
Pour ces recherches, elle a principalement utilisé le film 16mm, l’installation, la performance et la peinture.
Elle est actuellement membre de Filmwerkplaats, laboratoire d’artistes basé à Rotterdam, Pays-Bas.
http://lichuntseng.com/

Ji You Kang est une compositrice et artiste sonore Sud-Coréenne basée à La Haye, aux Pays-Bas. Elle a étudié la composition à la Chu-Gye University of Arts à Séoul avant de déménager pour les Pays-Bas où elle a obtenu son master en sonologie au Conservatoire Royal de La Haye et en composition au Conservatorium van Amsterdam. 
La plupart de ces pièces ont été composées en se basant sur les rites du chamanisme coréen et beaucoup d’entre elles ont été écrites pour le principe de Wave Field Synthesis (synthèse d’ondes sonores) explorant la relation entre espaces musicaux et physiques.
En parallèle elle a composé des pièces électroniques live avec des instruments traditionnels et non traditionnels, allant de l’instrument seul à un grand orchestre. Explorant le primitif, valorisant les éléments rythmiques et les sources sonores bruyantes qu’implique la musique rituelle coréenne.
Elle est également active en tant que performeuse solo et enseigne la sonologie au Conservatoire Royal de La Haye.
http://www.jiyounkang.com


Société Etrange (FR)

Polyrythmie cosmique pour citoyens étranges

Exporté des bas-fonds lyonnais, la Société étrange est un trio militant pour l’harmonie électronique. Une musique en continu, aussi minimaliste qu’habitée, influencée autant par le krautrock que par le dub. Telle une rencontre imprévisible entre Can, Throbbing Gristle et Jimmy Cliff, les concerts de la Société Étrange prennent la forme d’une grande réunion où les protagonistes s’essayent à l’expérience sonore. Un peu comme si Raël décidait de s’essayer à la techno…

Les commentaires sont fermés.

MIRE

info@mire-exp.org
17 rue Paul Bellamy
44000 NANTES
~
02 40 89 78 07
www.mire-exp.org