MireCinéma expérimental & image en mouvement+33 (0)2 40 89 78 07
info@mire-exp.org

Animation Synthétique

Dromosphere Thorsten FLEISCHQuatre films à mi-chemin entre figuration et abstraction, qui ne cherchent pas à représenter le réel de manière fidèle ou exhaustive mais en proposent un concentré à partir certains éléments seulement.
Synthétiques, comme le courant cubiste éponyme, ces représentations du réel présentent des objets et mouvements à la fois méconnaissables et toujours relativement identifiables. Transformant les structures d’images filmées pour en extraire des lignes, formes, couleurs ou dynamiques, les films de ce programme travaillent sur les limites des outils de leurs époques et déplacent les enjeux traditionnels liés à l’animation.

Ils mettent alors en avant la relation des technologies dans la fabrication de mouvement (ou pas) à la perception de nouvelles dimensions et espaces picturaux.
Ce programme montre la transformation de la technique traditionnelle de l’animation image par image vers l’animation pixel par pixel.

Synthétique [ sε̃tetik ] = qui résulte d’une union de plusieurs notions ou de plusieurs choses en un tout organisé, cohérent et offrant une vision globale.

 – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Fossilization, Kurt D'HAESELEER Dromosphere2,Thorsten FLEISCHImpressions, Jacques PERCONTE

FALL de Tom DEWITT

1971 / 16 mm / coul / son / 16′ 30 /
Fall est un film abstrait qui a à voir avec le mythe d’Icare. Dewitt y utilise une myriade d’effets optiques pour transposer et déconstruire les images du film. Comme il le dit: «Le film nous conte son histoire dans un langage iconique: simples symboles dans un décor synthétique.»

FOSSILIZATION de Kurt D’HAESELEER

2005 / DVD / coul / son / 10′ 30 /
D’Haeseleer modèle des images en les forçant à réagir aux paramètres d’autres images. Avec cette approche, il peut seulement en partie prévoir comment l’image apparaîtra. Le résultat de ce processus ressemble fortement au développement argentique artisanal qui créé toujours une surprise dans l’image finalement obtenue. Mais pourtant ici, l’outil est entièrement numérique.

DROMOSPHÄRE de Thorsten FLEISCH

2010 / Mini DV / coul / son / 10′ 08 /
C’est une recherche sur la représentation de la quatrième dimension, développée par Albert Einstein dans sa théorie sur la relativité, qui a incité à la fabrication de ce film. Ici c’est au moment de la prise de vue que l’artiste construit une forme abstraite et animée à partir d’un objet inerte. Une visualisation du phénomène qui prend à revers l’illusion de mouvement propre aux outils de captation de l’image.

IMPRESSIONS de Jacques PERCONTE

2010-2011 / Fichier numérique / coul / son / 48′ 00 /
Jacques Perconte réussit à concilier la beauté avec le Sublime dans sa flânerie numérique contre l’idéal et la compréhension actuelle de la perfection de haute définition. Loin d’être reçu à nouveau comme froid, conceptuel et trop technique, ses abstractions numériques vibrent, ressentent et nous provoquent. » Violaine Boutet de Monvel.

Les commentaires sont fermés.

MIRE

info@mire-exp.org
17 rue Paul Bellamy
44000 NANTES
~
02 40 89 78 07
www.mire-exp.org