MireCinéma expérimental & image en mouvement+33 (0)2 40 89 78 07
info@mire-exp.org

Mardi 5 Juillet ~ Bains Argentiques (jour 2)

affiche programme recto.inddCet été, Mire organise une grande baignade dans le film, aussi appelée
RENCONTRE INTERNATIONALE DES LABORATOIRES CINÉMATOGRAPHIQUES D’ARTISTES
Mire vous invite à plonger dans les eaux internationales d’un cinéma argentique bouillonnant et plus vivant que jamais.
Autant colonie de vacances qu’université d’été, cet évènement réunit près de 50 labos venus de 5 continents pour une semaine d’échanges et de discussions sur l’état de l’art de la pellicule.
Et comme on aime partager, les bains seront publics et ouverts à tous chaque soir de la semaine et le week-end.

PASS : Si vous avez prévu d’assister aux projections et aux soirées de performances, il peut être utile de réserver un PASS Bains Argentiques.

~ ~ ~ Mardi 5 Juillet ~ ~ ~

 

POST FILM

Projection | Programmé par Scott Fitzpatrick (Ca)
18:00 & 20:45 | Cinéma Le Concorde | 3€ – 5€

Une étude composée de films qui explorent des modes de production hors des procédés photochimiques traditionnels : impression 3D, laser ou jet d’encre, gravure au laser, décollage au scotch, tatouage temporaire et recyclage méticuleux sont employés pour créer 13 courts films impliquant matérialité et technologie, et les produits chimiques desquels nous avons le choix de dépendre ou non, pour créer un film en 2016.

Scene missing

Bruce’s Borders ~ Scott Fitzpatrick, Canada, 2013, 16mm, n&b, son, 07’30
Une adaptation “physique” de Victorian Frames, Borders and Cuts, publié par la maison d’édition Dover Pictural Archives. Une étude des motifs décoratifs à partir du catalogue typographique de George Bruce’s Son & Company de 1882. 1882 / 1976 / 2013, 83 mètres sur ruban adhésif.

Regal ~ Karissa Hahn, USA, 2015, 16mm, col, son, 02’00
Un film de found footage à partir d’images (numériques) piratées ou trouvées, imprimées à partir d’une imprimante classique, familiale, sur de la pellicule transparente 16mm.

Inkjet 3056A ~ Karissa Hahn, USA, 2014, 16mm, col, sil, 05’10
Un carnet d’échantillons de filtres Cinegel, scanné sur de l’amorce transparente grâce à une imprimante HP Deskjet. Une exploration rythmique du voyage de la couleur pure à travers l’espace digital. L’information est traduite en rayons de lumière : rouge, vert et bleu.

Tattoo Step ~ Mike Maryniuk, Canada, 2008, 35mm, col, son, 01’11
Fait avec rien de moins que des milliers de tatouages éphémères et une bande d’amorce 35mm. Un clin d’oeil au Moth Light de Stan Brakhage. Des tatouages éphémères appliqués sur du 35mm pour l’éternité.

TRiplete PLástico ~ Ignacio Tamarit, Argentina, 2015, 16mm > DCP, col, sil, 02’00
« […] Ce film est l’apologie de l’acte de coller, c’est l’esthétique du joint. »
A Return to The Return to Reason ~ Sabine Gruffat, USA, 2014, laser etched 35mm > DCP, n&b, sil, 02’56
Un film gratté du 21e siècle où de l’amorce noire 35mm est méticuleusement gravée, photogramme après photogramme, à l’aide d’une découpeuse laser numérique (une machine conçue pour de la menuiserie de haute précision).

Quimtai ~ Camilo Colmenares, Germany, 2015, 35mm > DCP, n&b, son, 06’00
Quimtai est un film d’animation expérimental qui s’inspire des motifs pré-colombiens des cultures indigènes aujourd’hui disparues de Tayrona et Quimbaya et fut inspiré par le cinéma absolu allemand des années 1920. L’animation est directement gravée, à l’aide d’une découpeuse laser, sur de l’amorce noire 35mm; comme si elle faisait partie d’un processus industriel élaboré.

Pixel Jungle ~ Klara Ravat, Germany, 2015, 16mm, col, sil, 03’26
Des plans de Madrid en 35mm sont numériquement élargis et retravaillés pour évoquer les sensations d’une autre ville: Barcelone.

filament studies ~ Libi Rose Striegl, USA, 2014, 16mm > DCP, col, sil, 02’43
Une ode à la tech-nostalgie et aux procédés expérimentaux de toutes sortes. Une chanson d’amour dédiée à la nature changeante du « fait main ».
Le film 16mm a été modelé et imprimé en 3D dans différentes couleurs et épaisseurs. Ce film 16mm a ensuite été passé dans une tireuse optique et photographié pour l’animation.

Scene Missing ~ Rhayne Vermette, Canada, 2014, 16mm > DCP, col, son, 00’50
Rhayne Vermette démontre que la tristesse peut être greffée sur la bobine. Attention ! Même si tu éteins le son, ça te prouvera que la tristesse est infinie.

Black Rectangle ~ Rhayne Vermette, Canada, 2013, 16mm > DCP, col, son, 01’30
« Le temps n’a pas été clément avec la toile Black Square de Kasimir Malevich. En 1915, quand l’œuvre fut d’abord exposée, la surface du carré était pure, parfaite ; aujourd’hui, la peinture noire qui a craqué révèle le fond blanc, comme du mortier dans un pavement un peu fou.»

Screen test 1 (self portrait) ~ Scott Fitzpatrick, Canada, 2015, 16mm, col, son, 02’50
Screen Test 1 (Self-Portrait) a été imprimé (technologie laser) sur un film 16mm recyclé en 2015.

Dingbats revenge ~ Scott Fitzpatrick, Canada, 2015, 16mm > DCP, col, son, 07’00
Celui qui fait de l’animation expérimentale peut-il suivre la logique contemporaine d’Hollywood ? Dingbat’s Revenge est un manifeste codé et stroboscopique, quelque part entre abstraction et représentation.

~

CORPOREAL CONNECTIONS

Projection | Programmé par Kim Knowles (Uk)
19:15 & 22:15 | Cinéma Le Concorde | 3€ – 5€

Des oeuvres modelées autour du thème du corps. Corps humain et corps du film, substances corporelles et matière filmique s’entremêlent et se révèlent.

priya prog kim

Loretta ~ Jeanne Liotta, USA, 2003, 16mm, col, son, 04’00
En utilisant la technique du rayogramme, Jeanne Liotta transfère la silhouette d’une femme sur la surface de la pellicule en l’exposant à une lampe torche. Un colorant alimentaire jaune est ensuite appliqué à la main, photogramme après photogramme.

Push, Pull, Recover ~ Terra Jean Long, Cuba/Canada, 2014, 16mm > DCP, color, sil, 04’00
Une médiation animée sur le mouvement à travers le calme de la respiration, tourné image par image en 16mm, puis peint à la main.

Priya ~ Alia Syed, UK, 2012, 16mm, col, sil, 13’00
Des bandes de film – les images d’un danseur classique du nord de l’Inde – ont été enfouies dans le jardin de la cinéaste plus ou moins longtemps, et ensuite montées, révélant la détérioration graduelle du matériel filmique. La dégradation biochimique créée un dialogue entre surface et profondeur, figure et terre.

sobbingspittingscratching ~ Vicky Smith, UK, 2011, 16mm, col, sil, 04’00
Vicky Smith utilise des fluides corporels, salive et larmes entre autres, comme matériel de base entrant dans la composition de l’imagerie de ses films, parsemés de griffures animées à la surface du film. Une fois agrandis à l’écran, ces fluides ressemblent à des vues scientifiques prises au microscope et nous amènent à une troublante proximité avec le corps de l’artiste.

Intimacy is Hair in the Drain ~ Hanna Chetwin, Australia, 2015, 16mm, col, son, 08’00
Un film intensément personnel qui nous offre un aperçu voyeuriste dans la cohabitation.
Des cheveux sont exposés directement sur le film par la technqiue du rayogramme, et font office de rideaux derrière lesquels des scènes de la vie domestique et intime se jouent.

Blutrausch (Bloodlust) ~ Thorsten Fleisch, Germany, 1998, 16mm, col, son, 04’00
La méditation de T.Fleisch sur la relation film/corps humain commence alors qu’il créé des entailles dans sa propre peau et presse des morceaux d’amorce sur ses plaies. Du sang supplémentaire a été ajouté goutte à goutte à la surface du film à l’aide d’une seringue. Le sang créé une bande-son optique qui participe à l’immersion du spectateur dans le flot de sécrétions corporelles.

Mue(s) ~ Frédérique Menant, France, 2015, 16mm, n&b, sil, 10’00
Le film […] documente avec délicatesse et sensibilité, le corps de dix femmes différentes. Le processus de création de moulages de ces corps est réflété dans les interventions chimiques sur la pellicule.

Hold Me ~ Sook Hyun Kim & Hye Jeong Cho, Korea, 2013, 16mm > DCP, col, sil, 08’00
Dans un entrepôt vide, les mouvements expressifs d’un danseur racontent une histoire pleine d’émotion.

Orange Trill ~ G. Anthony Svatek, Austria, USA, 2015, 16mm > DCP, col, son, 05’00
Film 16mm développé à la main et flicker électronique d’un vieux moniteur d’ordinateur créent une ciné-danse où la performance défie le film de regarder ses mouvements.

Dream Enclosure ~ Sandy Ding, 2012-2014, China, 2012-2014, 16mm > DCP, n&b, son, 19’00
Sandy Ding a tourné son film sur de la pellicule 16mm périmée de l’armée chinoise. En l’absence de tireuse optique en Chine, le cinéaste développe son propre logiciel numérique afin d’imiter l’esthétique argentique.


♦ Séances présentées par le programmateur
* Tarif réduit réservé aux étudiants, demandeurs d’emplois, allocataires du RSA, adhérents de Mire et des cinémas partenaires


Soirs et week-end en détail

LUNDI 4  ~ MARDI 5 ~ MERCREDI 6  ~ JEUDI 7 ~ VENDREDI 8 ~ SAMEDI 9 / / INFOS GÉNÉRALES

 


Avec le soutien de nos partenaires financiers et media :

Logo-bandeau

Les commentaires sont fermés.

MIRE

info@mire-exp.org
17 rue Paul Bellamy
44000 NANTES
~
02 40 89 78 07
www.mire-exp.org