MireCinéma expérimental & image en mouvement+33 (0)2 40 89 78 07
info@mire-exp.org

Lundi 4 juillet ~ Bains Argentiques (jour 1)

affiche programme recto.inddCet été, Mire organise une grande baignade dans le film, aussi appelée
RENCONTRE INTERNATIONALE DES LABORATOIRES CINÉMATOGRAPHIQUES D’ARTISTES
Mire vous invite à plonger dans les eaux internationales d’un cinéma argentique bouillonnant et plus vivant que jamais.
Autant colonie de vacances qu’université d’été, cet évènement réunit près de 50 labos venus de 5 continents pour une semaine d’échanges et de discussions sur l’état de l’art de la pellicule.
Et comme on aime partager, les bains seront publics et ouverts à tous chaque soir de la semaine et le week-end.

PASS : Si vous avez prévu d’assister aux projections et aux soirées de performances, il peut être utile de réserver un PASS Bains Argentiques.

~ ~ ~ Lundi 4 Juillet ~ ~ ~

 

RECONFIGURING THE PERCEPTION

Projection | Programmé par Albert Alcoz (Es)
18:00 & 20:45 | Cinéma Le Concorde | 3€* – 5€

Une série de stratégies visuelles qui révèle la nature de l’image photochimique. Le celluloid comme un moyen de voir et d’appréhender l’innéfable.
La perception du spectateur joue un rôle significatif dans cette série de films où la matérialité du film est intimement liée à la conscience réflexive de l’esprit. Expositions multiples, filtres de couleur, techniques d’impression inhabituelles et motifs répétés sont utilisés pour décoder les propriétés de l’émulsion, pour expérimenter d’autres possibilités, pour percevoir et penser l’espace qui nous entoure.

Round Trip

Needle in the Sway ~ Roger Beebe, USA, 2015, 16mm, n&b, son, 03’00
Une réflexion sur l’enfance et le désir (queer) à travers une séquence des années 1950 présentant un camp de garçons près d’Austin au Texas, développée à la main et tirée à la tireuse optique.

26 Pulse Wrought – (Film for Rewinds) Vol. I Windows for Recursive Triangulation  ~ Andrew Busti, USA, 2014, 16mm, color, son, 03’15
Voyager d’est en ouest et d’ouest en est. Le soleil couchant d’un solstice d’hiver, un basculement de la lumière, renaissante… aperçu à travers l’ouverture de la caméra… le soleil se couchant derrière l’océan Pacifique. Oui c’est ici, c’est là, juste où nous nous trouvons…

Round Trip ~ Philippe Leonard Canada/USA, 2014, 16mm > DCP, col, silent, 03’00
«Un diptyque tourné durant un voyage aller-retour entre New York et Montréal. Ma dernière bobine d’Ektachrome pour commémorer une journée importante où deux êtres ont été unis dans l’acte du don.»

Rode Molen ~ Esther Urlus, Netherlands, 2013, 16mm anamorphic blow-up to 35mm > 16mm, col, son, 05’00
Le point de départ et l’inspiration de ce film sont les moulins peints de Piet Mondriaan, et particulièrement Rode Molen. Dans le film, la couleur est créée par des expositions multiples à travers différents masques au cours du tirage. Selon le procédé de développement utilisé, les couleurs se combinent de deux façons : par synthèse additive ou soustractive.

Konrad & Kurfurst ~ Esther Urlus, Netherlands, 2014, 16mm, col, son, 07’00
Reconstitution fictionnelle d’un happening de 5 minutes qui eut lieu à Berlin pendant les Jeux Olympiques de 1936. Réalisé sur une émulsion artisanale teintée, métaphore fragile de l’héroïsme de Konrad et de son cheval Kurfurst. Tombant de son cheval, il devint un héros national mais dépassé par l’histoire, un anti-héros.

Deep Red ~ Esther Urlus, Netherlands, 2012, 16mm anamorphic blow-up to 35mm > 16mm col, sil, 07’15
Fait à la main avec une technique d’impression sérigraphique DIY. Le point
de départ est un plan d’arbres dépouillés de leurs feuilles sur de la pellicule noir et blanc haut contraste. Comme s’ils étaient la réminiscence de branches vues, défilant à toute vitesse, la nuit, depuis le siège arrière d’une voiture. Transformé en trente six couches de profond Technicolor.

Blue Line Chicago ~ Richard Tuohy, Australia, 2014, 16mm, b&w, son, 10’00
Distorsions architecturales de la deuxième ville des États-Unis.

On the Invention of the Wheel ~ Richard Tuohy, Australia, 2015, 16mm, n&b, son, 15’00
Une séquence 16 mm ultracourte, dans laquelle une roue de bicyclette devient une machine à répétitions grâce au pouvoir de la boucle. Un aperçu du monde défini par l’art mécanique du film. On the Invention of the Wheel devient une métaphore de «l’Homo mechanicus».

 

~

ELEMENTS OF NATURE , DEVICES OF CINEMA

Projection | Programmé par Katia Rossini (Be)
19:15 ♦ & 22:15 | Cinéma Le Concorde | 3€* – 5€

Un programme inspiré par les relations entre «nature» et cinéma expérimental. On oscille ici entre virtuosité technique et spontanéité du naturel.

Emmanuel-Lefrant_Le-Pays-Devaste

Observando el Cielo ~ Jeanne Liotta, USA, 2007, 16mm, col, son, 19’00
Sept ans d’enregistrement des espaces célestes, sept années d’images recueillies au sein du chaos cosmique et inscrites sur du 16 mm, et ce à partir de différents lieux, sur ce trépied tournant qu’est la Terre. Cette œuvre n’est ni une métaphore, ni un symbole, mais une sensation à l’égard d’un fait dans la brume de la perception, à travers laquelle le temps coule.

Sous le soleil ~ Rose Lowder, 2011, France , 2011, 16mm, col, son, 03’28
Dans la chaleur de l’été les réflexions des panneaux solaires fondent, des papillons sur les fleurs et un petit oiseau qui mange les mûres.

Travelling Fields ~ Inger Lise Hansen,Norway, 2009, 35mm > DCP, col, son, 9’00
Travelling Fields est tourné à plusieurs endroits de Murmansk et Monchegorsk, dans le nord-ouest de la Russie. Le film observe différentes topographies et éléments architecturaux présents dans le paysage. Parmi ces lieux, des sites en construction abandonnés, un champ près d’une usine, un marché automobile vide.

Tender Feet ~ Fern Silva, 2013, USA/Portugal, 2013, 16mm, col, son,10’00
Tender Feet a été filmé sur la route, dans le sud-ouest, menant aux événements finalement pas si cataclysmiques ni porteurs de transformation dont on avait prévu le déroulement aux alentours du 21 décembre 2012. Les chiffres défilaient sur le compteur kilométrique, de même firent les jours du calendrier maya, diffusant lumière et ombre sur des forêts calcinées, des paysages arides, des étoiles filantes, des vortex destructeurs, des panneaux de signalisation prédisant le futur, et des bombes à retardement.

Trees of syntax, leaves of axis ~ Daïchi Saïto, Canada, 2009, 35mm, color, son,10’00
Trees of Syntax, Leaves of Axis est une collaboration avec le compositeur/violoniste Malcolm Goldstein, qui a compose et interprété pour le film la musique originale «Hues of the Spectrum», improvisation structurée. Le film explore l’imagerie des paysages familiers que Saïto et Goldstein partagent dans leur quartier au pied du Parc du Mont-Royal à Montréal au Canada. Utilisant l’image des érables du parc comme principal motif visuel, Saïto crée un film où la formation des arbres et leur subtile interrelation avec l’espace qui les entoure agissent comme un agent pour transformer la perception sensorielle que le spectateur a de l’espace représenté.

effulgence ~ Alex MacKenzie, Canada, 2014, Super8 > DCP, n&b, son, 05’08
Une ode à l’enfance, et aux saisons qui passent dans un monde urbain, des films promotionnels « vintage » de l’office de tourisme de Vancouver constrastés refilmés sur du film inversible Tri-X, depuis le porche arrière d’une maison et développées dans un seau.

Snakegrass ~ Stephen Broomer, USA, 2012, 16mm, col, son, 1’08
Une couleuvre trace un chemin dans la forêt. La caméra passe vers l’entrée des bois. Elle chancelle et répète ce mouvement alors que la scène est saturée de couleurs.

Le Pays Dévasté ~ Emmanuel Lefrant, France, 2015, Super8 & 16mm > 35mm, col, son, 11’30
– Que vois-tu?
– Une étendue peu favorable à l’homme
Le Pays Dévasté se réfère à l’Anthropocène, l’époque géologique actuelle, vue comme la période à partir de laquelle l’espèce humaine est devenue la force géophysique dominante devant toutes les forces naturelles qui jusque-là avaient prévalu.

Friedrichsfelde Ost ~ Milica Jovcic & Nenad Cosic, Serbia/Croatia, 2014, 16mm > DCP, col, son, 03’49
Une station de métro, lieu par excellence du mouvement et de la répétition. Jouer avec la lumière et le son, des formes abstraites aux formes concrètes.


♦ Séances présentées par le programmateur
* Tarif réduit réservé aux étudiants, demandeurs d’emplois, allocataires du RSA, adhérents de Mire et des cinémas partenaires


Soirs et week end en détail

LUNDI 4  ~ MARDI 5 ~ MERCREDI 6  ~ JEUDI 7 ~ VENDREDI 8 ~ SAMEDI 9 / / INFOS GÉNÉRALES


Avec le soutien de nos partenaires financiers et media :

Logo-bandeau

 

 

Les commentaires sont fermés.

MIRE

info@mire-exp.org
17 rue Paul Bellamy
44000 NANTES
~
02 40 89 78 07
www.mire-exp.org