MireCinéma expérimental & image en mouvement+33 (0)2 40 89 78 07
info@mire-exp.org

Labo Utile : Film Portrait de Jerome Hill

Cinéma documentaire / cinéma expérimental
Documenter le documentaire n°1: Film Portrait de Jerome Hill

Le cinéma expérimental et le cinéma documentaire ont eu une histoire commune jusqu’à l’apparition du son à la fin des années 20. Leurs chemins se sont alors séparés. Aujourd’hui, progressivement, ils ont à nouveau trouvé des terrains communs d’expression.
Les trois projections/rencontres proposées par Mire et le lieu unique s’attachent à montrer les différentes manières de construire un film, de façon personnelle ou collective. Comment un film peut-il décrire la façon dont nous voyons notre vie, notre engagement ou notre travail ? Que signifie pour nous d’être engagé dans le processus de construction d’un film ?
Nous avons choisi trois œuvres qui, à travers trois approches différentes, aboutissent à des œuvres filmiques aussi singulières qu’universelles.

 

Film Portrait de Jerome Hill

(USA, 1970, 16 mm, coul, son: version français, 81’00)

Projection suivie d’une discussion avec Jean-Michel Bouhours, conservateur en chef au Musée national d’art moderne, département art moderne, Centre Pompidou à Paris, cinéaste expérimental.

Introduction par Nicolas Thévenin, enseignant en cinéma, critique et directeur de publication de la revue Répliques.

Film Portrait3 Film Portrait4

« Film Portrait de Jerome HILL est une oeuvre majeure dans le genre relativement récent du journal filmé, du film autobiographique. Il s’agit d’un genre où le cinéaste travaille avec des images proches de sa propre vie. Au moyen de ces images et de la forme du journal autobiographique, il nous transporte dans le lieu, l’époque, la classe dont il est issu et dans l’univers de sa personnalité.
Dans ce cas précis, Jérome Hill nous emmène dans un contexte social spécifiquement américain, mais nous montre aussi ce que le cinéma dépeint le moins – du moins, pas aussi authentiquement que le fait Jerome Hill dans ce film : la vie, les sentiments et le style des classes aisées américaines au début du siècle.
Le film est consacré à la famille de James J. Hill, famille qui contribua à la construction du chemin de fer américain et à l’évolution de Jerome Hill lui-même en tant que jeune homme et artiste.
Comme l’époque dont traite ce film correspond au développement du cinéma comme art récent et au développement du film d’avant-garde comme une forme de cinéma, « Film Portrait » est aussi un film sur l’art du cinéma, et un film sur le film d’avant-garde. » Jonas Mekas 1971

En partenariat avec le lieu unique

 

à venir :
16 mars : Labo Utile n°2 
-
27 avril : Labo Utile n°3 
-

Les commentaires sont fermés.

MIRE

info@mire-exp.org
17 rue Paul Bellamy
44000 NANTES
~
02 40 89 78 07
www.mire-exp.org