MireCinéma expérimental & image en mouvement+33 (0)2 40 89 78 07
info@mire-exp.org

David Papapostolou – Les agencements d’une écriture collective (nœuds et lignes de fuite)

Les agencements d'une écriture collective - CroquisLes agencements d'une écriture collective - CroquisPour cette Carte Blanche Fabrique au Jardin C, David Papapostolou propose une installation, ou sculpture, s’appuyant sur une lecture personnelle du lieu et de son « historique ». Ce travail sera visible en permanence du 9 au 26 septembre 2014.

L’artiste propose, en guise de présentation, une rencontre et une discussion avec des intervenants d’horizons diverses afin de prolonger les thèmes, glissements et re-contextualisations mis en valeur par l’installation :
Dimanche 21 septembre 2014 à 17h au Jardin C à La Fabrique

Cette installation se propose de tisser des liens entre le passé du site, les actions participatives et expérimentales et les échanges de savoir qui y prennent place ; et constituent ensemble une écriture collective des possibles du Jardin C.

Basé à proximité de l’ancien site des fonderies des Ateliers et Chantiers de Nantes, la friche industrielle du Jardin C est profondément marquée par le passé, jusque dans son sol qui contient des doses importantes de métaux lourds tels que le plomb ou le zinc. Par ailleurs l’histoire syndicale des ACN semble également imprégner le jardin, qui accueille actuellement un projet collectif teinté d’éducation populaire que n’auraient pas désavoué les syndicalistes du début du XXème siècle.

Les différentes pratiques qui se mêlent sur le site du Jardin C, son passé industriel, les plantes, ou encore les matériaux de récupération à partir desquels sont assemblés le mobilier, les concepts qu’on retrouve associés à ces pratiques : écologie, développement urbain, architecture durable et responsable, jardinage expérimental et participatif, performances artistiques et arts visuels. Le Jardin C fait coexister ces éléments, bien au-delà des catégorisations hâtives, en un réseau, un agencement de nœuds et de lignes de fuite qui donne corps à un ensemble de possibles propre au lieu.

« …une société se définit par ses alliages et non par ses outils. Et de même, sous son aspect collectif ou sémiotique, l’agencement ne renvoie pas à une productivité de langage, mais à des régimes de signes, à une machine d’expression dont les variables déterminent l’usage des éléments de la langue. Pas plus que les outils ces éléments ne valent par eux-mêmes. Il y a primat d’un agencement machinique des corps sur les outils et les biens, primat d’un agencement collectif d’énonciation sur la langue et les mots. »

Gilles Deleuze & Felix Guattari, Mille Plateaux, p.114

///////////////

David Papapostolou - Jardin CDavid Papapostolou est un artiste récemment installé à Nantes, dont la pratique protéiforme cultive le goût du décalage. Que ce soit dans le domaine de la musique expérimentale (composition, performance), où comme ici dans le domaine des arts visuels, ses réalisations questionnent la création par des formes non-conventionnelles. Souvent, en se positionnant, non pas comme expert ou virtuose, mais comme un amateur critique, un néophyte expérimentateur.
http://dpppstl.tumblr.com/

Images de l’installation et de la rencontre :

Les commentaires sont fermés.

MIRE

info@mire-exp.org
17 rue Paul Bellamy
44000 NANTES
~
02 40 89 78 07
www.mire-exp.org