MireCinéma expérimental & image en mouvement+33 (0)2 40 89 78 07
info@mire-exp.org

Cet été, Mire en travaux au Jardin C

Inauguration de la Fabrique
&
Fondation du Jardin C

Vendredi 30 septembre, samedi 1 et dimanche 2 octobre

Mire fait partie des associations qui participent à la préfiguration du projet La Fabrique, Laboratoire(s) Artistique(s) depuis 2002.
Dans ce projet sur l’Île de Nantes, elle cherche d’abord à offrir un espace dédié et visible à des pratiques encore méconnues du grand public.

Avec l’inauguration de la Fabrique à la rentrée, l’association initie donc un nouvel espace mais garde son bureau et son laboratoire en centre ville. Ainsi en Septembre 2011, Mire ouvre une brèche sur l’Île de Nantes, un contre-point transitoire, collectif et décalé :

le Jardin C,
une parcelle en devenir sur un ancien site industriel qui prend la forme inattendue d’un jardin collectif et participatif expérimental.

{{ De la friche au jardin }}

Là où devrait se tenir le troisième bâtiment de La Fabrique, le Bâtiment C construction dédiée aux pratiques expérimentales et émergentes reporté au prochain mandat municipal. Mire propose d’inventer cinq années de transition entre l’ancien site industriel et le futur laboratoire artistique.

En l’absence du Bâtiment C, cette parcelle devient une friche virtuelle et offre un espace vierge à apprivoiser.

Le Jardin C est donc un projet à part entière de l’association qui se donne pour objectif d’y assurer une mise en culture collective, au sens figuré comme au sens propre…

{{ Le jardin comme… ? }}

Contemplation

Parmi les architectures florissantes de l’Île de Nantes, le Jardin C est d’abord un lieu de respiration, d’échange, de partage et de rencontres humaines et artistiques.

Si tout reste à imaginer et à construire, les contraintes telles que la pollution des sols des anciens chantier navals et la verticalité des architectures environnantes, laissent à penser que le Jardin C sera plus proche des jardins zen que des potagers ouvriers.

Chantier

Construction participative et collective, les 250m² de parcelle seront entre les mains des personnes qui s’y investiront. Habitant ou travailleur de l’Île de Nantes, étudiant dans l’une de ses écoles ou visiteur régulier du quartier, chacun pourra se présenter au Jardin C à partir du 30 septembre pour faire partie de ses jardiniers.

Que ce soit pour réaliser des aménagements (passages, assises, cabane…) ou mettre en place différentes méthodes et techniques de jardinage (entretenir les plantes spontanées, choisir les espèces à planter, faciliter l’arrivée d’insectes et animaux auxiliaires…), toutes sortes de savoirs-faire et de sensibilités seront les bienvenus.

Jardinier amateur, étudiant en biologie ou ancien maraîcher, le Jardin C est avant-tout un espace atypique ouvert à toutes sortes de tentatives et d’expériences paysagères.

Création

Support d’un « jardinage expérimental », le Jardin C est aussi un outil de diffusion et d’exploration des arts visuels géré par Mire. Il est ouvert aux structures et aux individus dont les projets cultivent et nourrissent son développement.

Il s’agit d’offrir un cadre atypique pour des projections, installations, performances, propositions transversales et décalées, et ainsi de créer des allers-retours avec le jardin, les thèmes qui s’y rapportent et ses « jardiniers ».

A ce jour, la parcelle du jardin s’éclaircit, les engins et les cabanes de chantier se retirent et révèlent un sol recouvert de gravas. Pendant ce temps, des idées émergent des plans…

{{ Invention }}

Symbolisée depuis des mois par des lignes et des aplats sur le plan-conducteur de l’Île de Nantes, la parcelle se transformera en jardin avec l’apparition qu’une délimitation physique et concrète.

En Juin puis en Septembre, l’atelier Milieux Hostiles réunit les premiers jardiniers du Jardin C. Il est mené par Julien Perraud (architecte de l’agence Raum) et Matthieu Picot (paysagiste de l’agence Campo).

Prenant en compte l’échéance de l’inauguration fin Septembre, il a été fixé comme objectif commun de définir et de réaliser la délimitation du jardin pour son ouverture.

Bien que « naturellement » très entouré et contenu par un maillage urbain déjà dense, le Jardin C nécessite de créer ses propres limites. En tant que lieu de construction expérimentale et de création libre, la première des inventions est celle d’un cadre propre à ce terrain de jeu et ses futures activités.

Avec l’inauguration de la Fabrique à la rentrée, l’association initie donc un projet d’espace collectif et décalé mais garde son bureau et son laboratoire en centre ville.
Ainsi en Septembre 2011,
avec l’inauguration de la Fabrique, Mire ouvre une brèche sur l’Île de Nantes

Les commentaires sont fermés.

MIRE

info@mire-exp.org
17 rue Paul Bellamy
44000 NANTES
~
02 40 89 78 07
www.mire-exp.org